Votre panier est vide  Votre compte

longue durée

Pourquoi pas d'équipes EPRUS projetées lors des inondations ?

Beaucoup de question à l'ANARES de RS s'interrogeant sur la dernière catastrophe naturelle dans l'hexagone.

Pourquoi ne pas engager les réservistes sanitaires lors de crise sanitaires

de ce type (évacuations epahd, cliniques, inondations, …) ?

La clinique prise par les eaux 2659329

 

Il existe une organisation des secours d’urgence bien rodée en France. A « T zéro », c’est à dire dès le début de la crise. Déclenchés suite à un appel au 18/17/15, sapeurs-pompiers, policiers et smuristes, se rendent sur les lieux d’évènement immédiatement, en véhicules prioritaires.

Ces secours sont sous l’autorité du Préfet du département, donc du Ministère de l’Intérieur. Les SAMU-SMUR sous l'autorité du Ministère de la Santé bien-sûr et des ARS. Ils travaillent en collaboration quotidienne avec les agents du ministère de l’Intérieur (pompiers/police). Le préfet peut déclencher plusieurs moyens supplémentaires comme l’Armée, on l’a vu cette semaine sur l’autoroute A10. Il peut aussi demander des renforts sapeurs-pompiers d’autres départements, ce qui a été fait aussi. Ni le préfet, ni le SAMU ne peuvent mobiliser les réservistes sanitaires (RS). Cette mobilisation ne peut se faire que sur demande des ARS validée par le Ministère de la Santé ou sur avis des cellules de crises interministérielles (COGIC).

Lancer les alertes, sélectionner et déplacer les RS des autres départements (les professionnels des zones concernées ne sont jamais sollicitées, c'est l'adage qui dit "ne pas déshabiller Paul, etc"), ne peut donc se concevoir que pour une crise de moyenne ou longue durée. La crise de courte durée ne peut être gérée que par les moyens locaux pré cités ( les sapeurs pompiers, smur, police). Et heureusement ! Soulignons leur travail mais aussi le grand professionnalisme de ces spécialistes de l'urgence qui peuvent intervenir immédiatement dans tous les milieux du territoire (certains aussi RS par ailleurs !).

Les équipes de RS pourraient être déclenchées si la crise dure. Par exemple l'encadrement sanitaire de populations évacuées, le renfort d'établissements hospitaliers surchargés lorsque certains établissements ont été évacués, ou bien si ces personnels sont directement impactés par la crise (eux-même sinistrés et dans l’impossibilité de venir travailler). Une sorte d’intérim d’Etat de l'urgence, comme cela se pratique actuellement en Outre-mer sur fond de crise ZIKA.

Donc ne soyons pas étonnés de n'avoir pas été mobilisés pour ces inondations, du moins durant la phase aigüe.

Nous pourrons aborder très prochainement toutes ces questions lors d’une réunion/conférence, date à venir très bientôt.

Réagissez à cet acticle sur Facebook ou twitter ANARES. Ou envoyez-nous un mail.

A10 innondation

- ANARES -

Bienvenue sur le site officiel

****

Toutes les infos sur

les MISSIONS EN COURS ICI !

****

- Quelle indemnisation pour les réservites sanitaires ?

 

Des QUESTIONS sur la réserve sanitaire ?

 

contact@association-nationale-reserve-sanitaire.org

@ANARES_RESERVE