Votre panier est vide  Votre compte

ébola

EBOLA : chambres d'isolations individuelles « CUBE »

Ebola en RDC : utilisées pour la première fois, des chambres d'isolations individuelles « CUBE » facilitent la réponse à l'épidémie

 

Cube ebola

Pour la première fois, l'ONG Alima a utilisé les chambres d'urgence biosécurisée, ou « CUBE », qu'elle a conçu dans le cadre d'une épidémie à virus Ebola. De retour de République Démocratique du Congo, son co concepteur Eric Barte de Saint Fare explqiue au « Quotidien » cette tente en plastique de moins de 10 m2 soutenue par des armatures extérieures en inox contribue à rendre la réponse internationale aux urgences sanitaires plus agile et mieux acceptées par les communautés locales.

Des soins invasifs sans entrer dans la chambre

« Jusqu’à présent, les centres de traitement reposaient sur le concept de zones strictement délimitées entre soignants et patients, explique Eric Barte de Saint Fare. L'accès et les actes médicaux invasifs nécessitent que le soignant s'équipe intégralement. Dans ces conditions, il est impossible d'assurer un suivi correct, avec une visite toutes les 4 heures, à moins de recruter tous les médecins de la zone ! »

Chaque CUBE dispose d'un lit, d'un set complet d'équipement de monitoring, d'un système de décontamination, de pousse-seringues, d'une oxygénothérapie complète et d'une climatisation. Le principal avantage technique du dispositif réside dans les 2 demi-combinaisons, intégrées aux parois transparentes. Grâce à elle, le soignant peut pratiquer des soins invasifs sans passer par une laborieuse phase d'équipement. Chaque semi-combinaison est flanquée de 2 paires de manchons étanches, afin de transmettre du matériel au soignant. Les concepteurs du CUBE ont favorisé des protocoles secs pour limiter les échanges de fluides : linges imprégnés de solution hydroalcoolique pour l'hygiène du patient, décontamination des surfaces sans solutions chlorées, etc.

 

Suite de l'article ici

Sources : lequotidiendumedecin.fr

 

Retour du virus EBOLA, RDC

L'OMS (WHO en anglais) annonce le retour de EBOLA en République Démocratique du Congo (RDC).

Hier le 11 mai, un test sanguin sur les 5 effectués à l'Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) à Kinshasa, était positif au virus EBOLA.

Article complet ici et .

A suivre pour les réservistes sanitaires habilités aux risques émergeants.

 

Ebola equipe eprus guinee 1

La chaîne du ravitaillement sanitaire du SSA

La LOGISTIQUE à l'HONNEUR !

Le soutien logistique santé des opérations extérieures, des hôpitaux militaires et des centres médicaux des armées et de la Gendarmerie est assuré par la direction des approvisionnements en produits de santé et par ses cinq établissements.

Ils réalisent, par achat ou par fabrication, stockent et distribuent médicaments, articles pharmaceutiques et matériels médico-chirurgicaux.

Voici un parallèle avec les missions EPRUS des dernières années, où la logistique a été très importante pour les équipes projetées. Néamoins, nous ne sommes pas encore du niveau du SSA ! Certaines de ces missions africaines ont été menées conjointement avec le SSA durant la crise EBOLA.

Vidéo // Colloque de la Réserve Sanitaire 2015 // Rétrospective

 
Le 25 septembre 2015, lors du 2ème Colloque de la Réserve Sanitaire, nous sommes revenus sur l'ensemble des grandes missions de la #TeamRS, par le biais d'interventions de responsables de l'EPRUS, de témoignages de réservistes sanitaires, et de tables rondes d'experts en différentes thématiques.
Connectivité, Renfort hospitalier, lutte contre Ebola, renfort d'ambassade, formations, renfort des plateformes téléphoniques du Quai d'Orsay du Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International, et perspectives de fusion avec l'INPES et l'INVS... 

CTS : la fermeture est proche !

Le 30 juillet 2015, après une quinzaine de jours d’un travail minutieux, les militaires français du centre de traitement des soignants (CTS) ont reçu l’attestation de décontamination du site par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce défi technique relevé grâce à l’expertise des dragons du 2e Régiment de dragons (RD) appuyés par le Régiment médical (RMED), les militaires s’attèlent à un nouveau défi : la fermeture complète du site.

 

Les adjudants Henri et Vincent, respectivement du 503e Régiment du train (RT) et du 516e RT, sont les chevilles ouvrières de cette dernière opération. Le premier est transitaire, le second spécialiste du SILCENT (système d’information logistique centralisé). Ils travaillent en binôme afin de gérer le départ du matériel.
Véritables chefs d’orchestre d’un ballet de KC20, ils doivent diriger l’empotage des conteneurs avant l’arrivée du bâtiment maritime de la marine marchande affrété par la Défense, le Côte Occidentale Africaine n3, sur le port de Conakry. Un vrai jeu de construction pour ces logisticiens. En effet, il faut vider et réaménager la soixantaine de conteneurs du site et les remplir en fonction de leurs nouvelles destinations. Quinze d’entre eux sont par exemple destinés à l’opération Barkhane et rejoindront notamment Niamey, Madama ou Gao. Leur contenu est varié : filets anti-chaleur, matériel de campagne et même des équipements sportifs. L’adjudant Vincent procède à un inventaire détaillé de chaque unité à transporter (UAT) sur le logiciel SILCENT. « Tout est répertorié : du lit de camp au nombre de vis et boulons. Cela offre une traçabilité et un suivi précis du matériel ». 


S’appuyant sur cet inventaire, l’adjudant Henri effectue les déclarations douanières pour le transport. Suivant le plan de maîtrise sanitaire opérationnel (PMSO) défini par les armées, il dératise et fumige chaque UAT avant sa fermeture, afin de prévenir l’importation de parasites ou d’espèces invasives. Les dragons interviendront une dernière fois pendant leur mandat afin d’en décontaminer l’extérieur. Ayant effectué son stage de transitaire juste avant la mission, l’adjudant Henri confie que « cette mission au CTS est parfaite pour une première expérience. Malgré la diversité des formations dont est issu le personnel, il y a peu d’entités vers lesquelles renvoyer le matériel et un seul véhicule à transporter ! ».
En raison de son but et des moyens déployés, la mission Tamarin a été exceptionnelle. Son désengagement l’est tout autant. Il a fallu par exemple créer des boîtes spéciales aux dimensions hors normes pour transporter en toute sécurité le laboratoire de type P3 déployé au CTS. 


Innovante et unique, cette mission au centre de traitement des soignants laissera un souvenir mémorable à tous ceux qui y ont participé. Médecins, infirmiers, techniciens ou logisticiens : tous unis dans la lutte contre Ebola.

Ebola equipe eprus guinee 1

 

Source : https://candidat.pole-emploi.fr/candidat/espacepersonnel/regroupements

État-major des armées  
Droits : Ministère de la Défense

MISSION EBOLA // GUINEE CONAKRY // CTE

Des nouvelles d'Olivier et Bénédicte, en mission en Guinée Conakry :

Olivier et Bénédicte, médecins basés sur le Centre de Traitement Ebola de Macenta, ont dispensé une formation sur l'usage de la bulle de transport (pour patient hautement infectueux), à l'aéroport de Kankan.

Bravo au binôme !

11041954 10153199021063623 4367050427187390630 oformation Ebola - Guinée

Formation Ebola - Sécurité Civile/EPRUS

TEMOIGNAGE :

Nogent le rotrou sc exercice e bola 3

" De retour de Guinée, j’ai repris mon rôle de formateur à l’EPRUS avec le plus grand plaisir.

La semaine dernière, au centre de Nogent-le-Rotrou (Base de la Sécurité Civile), j’ai passé cinq jours sur place. Nous étions 10 formateurs, issus de l’EPRUS, de la Sécurité Civile et de MSF, pour encadrer 20 nouveaux stagiaires. L’objectif : les former pour qu’ils soient prêts à intervenir très rapidement dans un centre de traitement EBOLA, en Guinée ou ailleurs.

Il nous est arrivé d’avoir des stagiaires lituaniens, chinois ou même américains mais cette semaine, c’est entre français que nous avons réalisé les différents exercices. Après un peu de théorie sur le virus EBOLA, nous passons à la pratique intensive. Les stagiaires vont s’exercer une vingtaine de fois à l’habillage et au déshabillage, apprendre à réagir en cas de problème (exposition au virus, incident en zone contaminée, …) mais aussi à pratiquer des actes comme les perfusions ou les prélèvements.

Ma valeur ajoutée ? Avec les autres formateurs revenus de Guinée, nous apportons de la véracité à la formation avec des détails et des précisions, que nous avons observés sur le terrain.

Au total, le centre de Nogent qui s’étale sur 2 500 mètres carrés aura formé une centaine de personnes au sein de sa réplique de Centre de Traitement EBOLA. "

Jean-Yves K.

Réserviste sanitaire et formateur EPRUS

Plus de photos ICI

VIDEO PEDAGOGIQUE EBOLA // Habillage - Déshabillage seul

Déshabillage de tenue de protection Ebola - Professionnel seul

RS : John Doe

VIDEO PEDAGOGIQUE EBOLA // Habillage - Déshabillage en binôme

Habillage et déhabillage en tenue de protection Ebola en binôme.

RS : Françoise BOUTOT et John Doe

VIDEO PEDAGOGIQUE EBOLA // Housse transport

Utilisation de la housse de transport d'un patient contaminé par Ebola.

Patient vigile.

RS : Jean-Yves KERHERVÉ et John Doe

FORMATION CTE EBOLA

Action de formation Ebola entreprise par l'UIISC 1 de Nogent le Rotrou

Le centre de formation Ebola a ouvert ses portes le 24 novembre dernier et vient d'achever la première session de formation de personnels français ou étrangers ayant vocation à travailler dans des centre de traitement de malades atteints par le virus Ebola. C'est grâce au travail de l'EPRUS et plus précisement de leurs experts RS (entre autres Françoise BOUTOT et Olivier PAGE) que cette formation a pu aboutir.

Implanté sur le site des unités militaires de la Sécurité civile de Nogent le Rotrou, le centre regroupe des salles de cours et un plateau technique récréant un centre de traitement des malades. 

Chaque session est capable d'accueillir 30 stagiaires et 5 formateurs. Conçue en coordination avec Médecins sans Frontières,l'EPRUS et le Service de santé des armées (SSA), la formation se déroule sur 5 jours organisés en 2 jours de théorie et 3 jours de pratique

La prochaine session se tiendra du 15 au 19 décembre. D'autres sessions sont prévues en 2015. 

MISSION CRF-EPRUS // EBOLA // GUINEE FORESTIERE

Équipe de relève pour Macenta en Guinée : la formation démarre déjà !
Formation ebola 1
L'équipe de relève (équipe numéro 2) s'est réunie pour la première fois aujourd'hui à Paris. Une équipe de 12 réservistes sanitaire, candidats pour exercer au Centre de Traitement Ebola en Guinée forestière, sous la houlette de Jean-Yves, pharmacien hygiéniste, qui sera le réserviste encadrant sur place.

La formation a débuté par une séance intensive d'habillage-déshabillage, et qui se poursuivra pendant plus d'une semaine en France.

Les sélections pour l'équipe 3 et 4 sont achevées, les personnes sélectionnées sont prévenues. D'ici une dizaine de jours, nous aurons terminé les sélections pour les équipes 5 et 6.

Formation ebola 4Formation ebola 3Formation ebola 2Formation ebola 5

 

Mission EPRUS-CRF // EBOLA // GUINEE FORESTIERE

Inauguration du centre de traitement Ebola de Macenta 

Aujourd'hui le CTE Ebola de Macenta a été inauguré par Mme Annick Girardin, Secrétaire d’Etat chargée du développement et de la francophonie.

Les premiers patients seront pris en charge par l'équipe EPRUS et l'équipe Croix-Rouge française dans quelques jours. Bravo à toutes et à tous.

Cte macenta exterieur

 

Cte macenta interieur1

Cte macenta inauguration

Mission OMS-EPRUS // EBOLA // GUINEE, CONAKRY, AEROPORT

Bientôt un nouvel appel aux réservistes !
AvionBagage conakry ae roportUne première équipe est partie il y a deux semaines apporter du renfort pour le contrôle sanitaire à l'aéroport de Conakry. Puis le gouvernement français a demandé que l'EPRUS mobilise une équipe de relève, laquelle est arrivée ce soir sur zone (6 nov), pour trois semaines. 
Cette équipe de relève a été constituée à partir de la liste des réservistes qui avaient répondu présents à l'appel à mobilisation initial.

La mission des réservistes sanitaires sur place est fortement appréciée, et va très probablement se prolonger pendant plusieurs mois

Plusieurs équipes de réservistes se relaieront, toutes les trois semaines environ. Les équipes seront constituées des professions suivantes :
- médecin (1 par équipe)
- infirmier (1 par équipe)
- aide-soignant et/ou ambulancier (2 par équipe)

A l'appui des enseignements fournis par la première équipe, la pratique courante de l'anglais pour chaque membre n'apparaît pas indispensable. Les non anglophones pourront donc aussi contribuer à cette mission de renfort !

L'EPRUS prépare en ce moment l'appel à mobilisation pour organiser les rotations des prochains mois, alors... surveillez vos boites mail !!

Ae roport cnk

- ANARES -

Bienvenue sur le site officiel

****

Toutes les infos sur

les MISSIONS EN COURS ICI !

****

- Quelle indemnisation pour les réservites sanitaires ?

 

Des QUESTIONS sur la réserve sanitaire ?

 

contact@association-nationale-reserve-sanitaire.org

@ANARES_RESERVE