Votre panier est vide  Votre compte

DGS

INFOS DGS // ÉPIDÉMIE DE ROUGEOLE EN COURS

INFOS // ÉPIDÉMIE DE ROUGEOLE EN COURS
INSUFFISANCE DE LA COUVERTURE VACCINALE EN FRANCE

‼️⚠️
Voici une info de mise en garde de la DGS envoyé le 15/03/2018.


Des questions se posent :
Une campagne de vaccination serait-elle prochainement organisée en métropole ?
LA RÉSERVE SANITAIRE AURA-T-ELLE UN RÔLE ?
L’avenir nous le dira.

Affaire à suivre.

 

Sources :

From: dgs-urgent@dgs-urgent.sante.gouv.fr
Date: 14 March 2018 at 14:54:13 CET
Subject: [DGS-URGENT] 2018-REC-03 Recommandations concernant l’épidémie de rougeole

Au 12 mars 2018, 913 cas ont été déclarés depuis le 6 novembre 2017, confirmant le début d’une épidémie en France. L’augmentation rapide du nombre de cas observée depuis les trois dernières semaines (environ 300 cas) fait craindre une épidémie d’ampleur importante.

La proportion de cas de rougeole chez les personnes non ou insuffisamment vaccinées nées après 1980 reste très importante (87%) et reflète l’insuffisance de la couverture vaccinale contre la rougeole en France. Dans ce contexte, nous vous rappelons l’importance de la vérification systématique du statut vaccinal vis-à-vis de la rougeole de toute personne née après 1980 et particulièrement les enfants de 1 à 4 ans, les adolescents, les jeunes parents et les femmes en âge de procréer.

Tout cas de rougeole doit être signalé immédiatement sans attendre les résultats biologiques par tout moyen approprié (téléphone, télécopie…) à votre ARS. Les contacts non ou insuffisamment vaccinés de ces cas doivent pouvoir bénéficier très rapidement des mesures de prévention.

Devant tout patient suspecté de rougeole (présentant une éruption cutanée fébrile caractéristique) la mise en œuvre des mesures barrières suivantes est nécessaire :

- assurer, dans la mesure du possible, la prise en charge du patient à domicile ;

- privilégier les prélèvements biologiques à domicile s’ils étaient nécessaires ;

- isoler le patient, lui faire laver les mains et porter un masque chirurgical ;

- assurer la protection individuelle du professionnel de santé par des mesures de protection de type « air » ;

- rappeler à l’entourage du patient les règles d’hygiène (solutions hydro-alcooliques) ;

- recommander l’éviction de la collectivité jusqu’à 5 jours après le début de l’éruption ;

- aérer les zones de présence du patient car la transmission aérienne du virus reste possible jusqu’à 2 heures dans un espace clos après son départ.

 

Consulter l’aide-mémoire sur les recommandations vaccinales et sur les mesures préventives autour d’un cas de rougeole : http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/aide-memoire_vaccination_rougeole_2018.pdf

Plus d'informations sur : http://www.solidarites-sante.gouv.fr/rougeole-professionnels-de-sante

----------------------
Source : DGS / Mission de l'information et de la communication / Sous-direction Veille et sécurité sanitaires (VSS)

 

 

Soirée RETEX ANARES / IRMA

24 NOVEMBRE 2017

18h-21h, entrée gratuite sur inscription ici.

Accueil dès 17h30.

PROGRAMME :

  • RETEX MISSION IRMA #1 SAINT MARTIN
    • J. PANNETIER, JP. SOMMEREISEN, M. COUDREUSE
  • RETEX RELEVE SAINT MARTIN
    • S. BELZ HERICOURT, C. LE FLOCH
  • RETEX MISSION SAINT BARTHELEMY
    • C. VANBESEIN
  • RETEX MISSIONS LOGISTIQUE ANTILLES
    • M. ZIMMERMAN, E. MEURVILLE
  • ADAPTATION DES CUMP AUX NOUVEAUX RISQUES ET PHENOMENES METEOROLOGIQUES + RETEX MISSIONS CUMP IRMA
    • D. MESLIER
  • ARCHITECTES DE L’URGENCE : PRESENTATION ET MISSIONS
    • P. COULOMBEL
  • ROLES DU COORDINATEUR, EXEMPLES DE 2 MISSIONS IRMA
    • A-C. SUDRE

Affiche soiree retex anares 2018

Madagascar - zone d’endémie pour la peste

Message de la DGS

Madagascar est une zone d’endémie pour la peste. Des épidémies surviennent chaque année. L’épidémie qui sévit actuellement diffère des précédentes saisons pesteuses du fait d’un nombre élevé de cas avec une proportion importante de cas de peste pulmonaire et d’une distribution géographique inhabituelle avec l’atteinte de villes à forte densité de population et de zones côtières potentiellement touristiques.

Au 20 octobre 2017, 1297 cas de peste dont 102 décès ont été rapportés (taux de létalité de 7,9%). 846 cas sont des cas de peste pulmonaire (soit 65,2% des cas).

A ce stade, le risque d’importation d’un cas de peste pulmonaire sur le territoire national depuis Madagascar reste faible, tant pour Mayotte et La Réunion que pour la métropole. 

Lors des épidémies précédentes, aucun cas importé dans un pays tiers n’a été décrit.

 

Oms peste madagascar
Vous pourrez avoir à conseiller vos patients souhaitant se rendre à Madagascar. 

Vous trouverez tous les conseils sur le site de Santé publique France : http://invs.santepubliquefrance.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Zoonoses/Peste/Epidemie-de-peste-a-Madagascar-Ce-qu-il-faut-savoir 

Vous pourrez leur conseiller également de consulter le site de France Diplomatie : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/madagascar/ 

Et du Ministère des Solidarités et de la Santé : http://solidarites-sante.gouv.fr/epidemie-de-peste-a-madagascar

 

- ANARES -

Bienvenue sur le site officiel

****

>> SONDAGE QUESTIONNAIRE SUR L'ANARES ICI <<

****

Toutes les infos sur

les MISSIONS EN COURS ICI !

****

- Quelle indemnisation pour les réservites sanitaires ?

 

Des QUESTIONS sur la réserve sanitaire ?

 

contact@association-nationale-reserve-sanitaire.org

@ANARES_RESERVE